Au programme des Clarétains d’Haïti se trouve aussi la reconstruction de l’église de S. Antoine-Marie Claret à Nazon

Publié le par FranceHaïti

Jimani (Agence Fides) – Lundi 15 février a eu lieu une rencontre “historique”, qui a réunit les Missionnaires Clarétains de Haïti (les pères Joachim, Beauplan et Anistus), de Jimani dans la République Dominicaine (les Pepe et Roselio), l’équipe du gouvernement de la Délégation des Antilles (les pères Hector, Alexis et Camilo) et les laïcs membres du groupe clarétain PROMICLA (Thomas Lamberty et Nancy Burgos). Une communication de la rencontre a été envoyée à l’Agence Fides. “Un mois après le tremblement de terre, il est temps de prendre un peu de distance par rapport à la situation tragique que vit encore le peuple haïtien et de discuter avec une certaine objectivité sur la réalité du peuple, des Clarétains qui vivent en Haïti et à Jimani, et s’accorder ensemble sur un plan de travail pour répondre à toutes les offres de solidarité qui nous sont parvenues du monde entier” dit le texte. Il poursuit : “Nous avons aussi analysé les ressources humaines et matérielles à notre disposition et établi les priorités à court et long terme. Il n’ya aucun doute que la priorité principale est le rétablissement de la communauté Clarétaine en Haïti. Nos frères vivent encore au milieu de la campagne. Tant que nous ne réussirons pas à avoir un lieu de vie sûr pour eux, ils seront dans l’impossibilité d’aider les autres. Ceci sera notre premier objectif”. “En deuxième lieu – continue la lettre envoyée à Fides – nous voulons reconstruire l’église de S. Antoine-Marie Claret à Nazon. Pour ce faire nous devons commencer par rassembler les détritus avec les personnes de la communauté. Nous ne pouvons pas attendre le gouvernement ou d’autres institutions, qui ont déjà assez de travail. Une fois que nous aurons rassemblé les décombres, nous devrons chercher à acquérir une grande tente pour célébrer la foi avec la communauté chrétienne, qui a tant besoin d’un lieu de culte où prier pour les défunts et demander l’aide de Dieu”. Le texte de la lettre se termine en soulignant la nécessité de fournir à la communauté Clarétaine d’Haïti un véhicule qui puisse servir pour se déplacer dans la ville ; enfin, ils ont décidé aussi de continuer à aider la population à travers la distribution de denrées alimentaires dans les zones stratégiques du territoire paroissial.

Publié dans Initiatives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article